011448

046142
Merveille d’intelligence, de tendresse, d’humour et d’équilibre […]. C’est ici la manière, le traitement, qui force l’admiration. La maîtrise, la sérénité auxquelles est désormais parvenu Woody Allen lui permettent d’imposer sa logique à une histoire qui par tout autre que lui aurait dû être contée avec le souci constant de fournir au spectateur la possibilité de se raccrocher à un semblant de réalisme. – Pascal Mérigeau, Revue du cinéma n° 407, été 1985.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s