046589
Cinquante ans d’histoire en 150 minutes avec de grands cinéastes, plein de vedettes et le Cinérama. Evidemment, on pensa à tirer une morale pacifiste de la guerre de Sécession mais pas à montrer un Noir, ni à faire des Indiens autre chose que des sauvages. Mais on savait écrire une histoire et la jouer, alterner cavalcades et scènes tire-larmes, et même assembler cinq périodes tournées par des réalisateurs différents. On fit tout ça fort bien. Quiconque a vu ce film à un moment ou un autre s’en souvient forcément.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s