018880

Hitchcock a trouvé en Joan Fontaine une interprète idéale dont la fragilité, la spontanéité équilibrent et complètent parfaitement le caractère toujours très rigoureux et très prémédité de sa mise en scène. Le film n’a pas pris une ride et même son incertitude finale lui a donné un « tremblé », un mystère, une palpitation supplémentaires qui l’enrichissent. — Jacques Lourcelles, 1992.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s