004058

042772.jpg
En 1954, s’éloignant un peu [d’un] cinéma très social, Le Chanois aborde la comédie de moeurs avec Papa, maman, la bonne et moi, où il réunit une exceptionnelle brochette d’acteurs talentueux, dont Gaby Morlay, Fernand Ledoux, Nicole Courcel et un Robert Lamoureux plein de verve et d’entrain, sur des dialogues de Marcel Aymé et une musique rafraîchissante de Georges Van Parys […]. Bien qu’un peu démodé aujourd’hui, le film a néanmoins gardé une part de son charme, tant il est un témoignage extraordinairement juste de la vie d’une famille petite bourgeoise dans le Paris des années 50, en même temps qu’un compte-rendu précis et réjouissant de l’existence quotidienne des français d’alors.
La Plume et l’image

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s