044665
Ses rêves de la nuit précédente semblaient plus compliqués qu’auparavant. Une fois encore la conductrice du tram y jouait le premier rôle. Le commissaire était un petit garçon qui se rendait à l’école. Il portait des culottes courtes et une veste qui lui venaient de son frère aîné, Therus. Le gamin-commissaire emportait son déjeuner dans une gamelle métallique pliante, fermée par une bande élastique rouge. La conductrice du tram voulait qu’il partage son déjeuner avec elle, après lui avoir demandé, par le truchement de l’interphone du tram, de venir s’asseoir à côté d’elle. « Petit garçon en vieux vêtements, viens t’asseoir ici avec moi », lancèrent des haut-parleurs dissimulés dans le véhicule. C’était gênant. Et il en conçut aussi de la jalousie. Il ne voulait pas partager la merveilleuse présence de la conductrice du tram avec les autres voyageurs.
Le commissaire se souvenait que, dans le rêve, la voix de la conductrice du tram était profonde et rauque.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s