C’était un vendredi soir, la nuit était claire et étoilée mais la forte chaleur de la journée ne s’était pas encore dissipée. Une Volkswagen vieux modèle, ailes cabossées, peinture éraillée, hésita avant de s’engager sur le pont enjambant l’Emperorscanal à côté du Brewerscanal. Une auto ordinaire contenant deux personnages ordinaires.
À vrai dire, étaient-ils si ordinaires que ça ? Le conducteur avait été considéré comme un bel homme, surtout par les dames, et ce que l’on pouvait apercevoir de sa physionomie, à travers la vitre sale que le sergent était en train de baisser, corroborait ce jugement favorable : des traits fins, un nez droit surplombant une moustache bien fournie, un regard doux et expressif, des cheveux frisés soigneusement peignés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s