009202

045228.jpg
Un scénario simple et carré. Un héros sans faille, deux jolies dames, un tas d’or et des affreux. Une belle zizique, aussi… Bon, personne ne criera au génie sur ce coup-là, mais ce Westbound, moyen pour un Boetticher, reste une solide série B qui ne fait pas son âge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s