015782

047714
Naked Alibi, an unpretentious b-movie from late in the classic noir cycle, has just such a surreal quality. Whether from the cheapness of the production, the bizarre plot, or the literal darkness of much of the film, the picture is not so much a banal pastiche of noir motifs and set pieces, but an oneiric hallucination. — Tony D’Ambra

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s