Despite a very minor cult following, the awkwardly-titled Waterhole #3 (1967) is an almost complete misfire, a Western comedy with an interesting cast, a few clever ideas, and no laughs. It’s not exactly bad, but the kind of movie that you get all there is to get out of it 20 minutes in, and struggle to make it through the last hour and a quarter. And, once seen, movies like it are instantly forgotten. — Stuart Galbraith IV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s