All that is very well and good but there are long dull stretches with tepid dialogue and little or no action to speak of (…). The Arizona locations are as magnificent as Miss Fleming‘s titian tresses, of course, and the climactic ride to the rescue — of California, no less — is thrilling enough, but Pony Express is more lukewarm mythmaking than a colorful page from the history books. ― Hans J. Wollstein

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s