Apparaît alors une sorte de carte interstellaire. Voilà ce que nous sommes : nous possédons une histoire individuelle et un nom qui font de nous des isolés, des étoiles distantes et autonomes. Si quelqu’un a l’idée de tracer un trait, on s’aperçoit que nous formons une constellation, une étrange Grande Ourse qui traverse une curieuse époque […]. Le Nom des gens propose un voyage au cœur du siècle précédent, une aventure amoureuse aérienne, pleine de tendresse et de folie, mais aussi un miroir, un objet rare et troublant où se reflète notre pays. — Adrien Gombeaud

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s