Ce film devait être signé Philippe de Broca, lequel jeta l’éponge avant le tournage. Apparut alors Claude Pinoteau, chargé de sauver l’affaire, ce qui était impossible : mal servi par un scénario médiocre et des dialogues sans éclat, il se trouva de surcroît dans l’incapacité de cadrer un Montand bien décidé à cabotiner à outrance. Si on ajoute des approximations en tout genre (ooohh, le doublage d’Agostina Belli sur certaines scènes !), difficile pour le spectateur, aussi compréhensif soit-il, de tenir la distance sans renâcler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s