024776

Maria Braun mène une double vie : elle saisit toutes les occasions qui se présentent mais elle repousse au lendemain la vraie vie, en finissant par devenir une idéaliste cynique. J’ai toujours considéré que cela pouvait arriver à n’importe qui.Hanna Schygulla

Admirable de maîtrise, mais sacrément dérangeant. — Aurélien Ferenczi

Chez Douglas Sirk, les femmes pensent. Ça ne m’est apparu chez aucun metteur en scène. Chez aucun. D’ordinaire les femmes réagissent toujours, elles font ce que font justement les femmes, et ici elles pensent. Il faut voir cela. C’est beau de voir une femme penser. Ça donne de l’espoir. — R. W. Fassbinder

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s