024836

— What do you want for breakfast?
— Nothin’.
— …
— Gotta go somewhere. To see a fellow.
— …
— Goddam lawyer of mine.— …
— That harpy’s got oatmeal for brains.

De temps en temps, on tombe sur un truc comme ça, un truc pas clinquant, pas spécialement renommé et jamais vu, mais qui se révèle solide, novateur pour son époque, pour le moins costaud et pas ramenard pour un sou. On biche alors comme un gros pou baveux.Pour aller vite, quiconque a vu ce film ne pensera plus jamais « Bullitt » à l’évocation du nom de Peter Yates, mais bien « Eddie Coyle« . On rencontre ici l’ancêtre de Donnie Brasco et de tous les truands jobards de la Création, filmés au ras du bitume dans leur jus de débine. Eddie est un vrai héros de vrai cinoche, rendu réel au possible par l’épaisseur d’un Mitchum qui, très volontairement, n’est plus que l’ombre de lui-même.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s