Une daube de chez daube, cosmopolite et bordélique, tournée dans un Moyen-Orient de pacotille avec des scènes d’actions absolument nazes (diffusées en accéléré !), des péripéties téléphonées, des dialogues pitoyables et des gags poussifs à l’extrême. Les Orientaux sont méchants, exotiques et débiles ; les femmes sont belles, pas trop habillées et pas trop malines. C’est très largement foiré, mais c’est pas grave, pas grave du tout : Margaret Lee est là et la douleur s’en va.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s