Le marivaudage est réussi, et les acteurs semblent investis par les figures archi-connues [ …]. Isabelle Carré plane deux pieds au-dessus du sol, magnifique en jeune femme émerveillée par la vie. On rit, on s’émerveille, on espère […]. Il s’en est fallu de peu pour que ces sentiments s’élèvent. Reste un vent léger et vivifiant. — Benjamin Hart

Un beau morceau de cinéma français, ficelé remarquablement et suffisamment original pour satisfaire un public exigeant. — Eric Van Cutsem

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s