028836

Toujours le plus corrosif, l’admirable Jerry sait être aussi le plus tendre et le plus sincère. Reprenant le roman de Stevenson, ce thème presque légendaire, et l’éclairant de sa cruelle tendresse, Jerry Lewis en a fait un très sérieux film comique, qui se trouve être paradoxalement l’adaptation presque la plus fidèle à l’esprit de Stevenson. Si l’on retrouve les obsessions favorites de l’auteur (misogynie, critique des hiérarchies sociales, passion des “comics”…), on découvre dans ce film l’évidence d’une angoisse qui n’était encore que mélancolie dans ses œuvres précédentes. — Yves Boisset, Midi-Minuit Fantastique, janvier 1964.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s