— Je te donne le secret : il n’y a rien d’interdit. Tout est permis, écrase-les.

La puissance et la gloire d’une femme dans un monde sans dieu, sauf le dieu de l’argent. De 1908 à 1935, la route semée d’étoiles et d’embûches d’une modeste jeune fille juive qui aima les messieurs et les dames, le luxe, le pouvoir, n’écoutant que son intelligence, toujours, et son cœur, une fois de trop. Ampleur dans la critique sociale, dialogues au vitriol, élégance poivrée [et] casting digne de Hollywood. « Superproduction » et « féroce » ne sont pas des termes antinomiques. — Michel Grisolia

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s