Hostiles isn’t for everyone. It demands from its viewers not only an appreciation of the Western as a genre but a willingness to experience some difficult and unpleasant scenes. It is emotionally intense but the catharsis is worth the investment. Most importantly, during a time when racial animosity has been elevated to a high level, this film offers insight into how such a seemingly unbridgeable gap can be closed…if the participants are willing to take the steps. — James Berardinelli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s