The Professional, is the perfect example of how to concoct a solid action thriller […] Features one of the most powerful platonic love stories in popular cinema. — Michael Mackenzie

Besson is clearly a child at heart.Todd Gilchrist
 
Bien roublard au fond, et plein de contradictions.François Gorin

C’est chiant, tout ça : on peine à surmonter l’agacement que Luc Besson nous inspire, on y parvient néanmoins à peu près, on se laisse aller à reconnaître un réel savoir-faire (malgré une cigarette qui s’allonge nettement entre deux plans, dès le début), on croit qu’on va réussir à apprécier le machin et puis merde, c’est trop maniéré pour un truc aussi creux. On a essayé, on n’y arrive pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s