029462

Où Bébert le Caïd se fait bêtement effacer dans la taule à Pierrot de Pigalle, lequel devra à son pote Gustave le Royco de passer entre les gouttes. On donne gaiement dans le classique, entre tapineuses sentimentales et blanquette de veau, blanc-cassis et carrés de valets. Une pelloche cousue de fil blanc, mais bon enfant et plaisamment dialoguée. Du nanan, quoi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s