C’est le grand chelem, la totale : film daté, intrigue prévisible, personnages archétypiques, dialogues stéréotypés, cascades pataudes, grimaces lourdingues et doublage moisi. On devrait vraiment avoir envie de fuir, mais on ne l’a pas fait. Un soir de grande fatigue, voir quelques cabotins bien connus jouer les truands de pacotille dans une béchamel infernale, même mal foutue, même tiédasse, ça fait parfois l’affaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s