030864

Voici un retour sur les premières temps du glorieux FBI. Le crime ne paie pas, bien mal acquis ne profite jamais et force restera toujours à la loi. Bien… Personne n’ignore qu’aucune des trois assertions ne résiste à l’analyse, mais faisons comme si, le temps d’un film pas déplaisant. Laissons James Cagney mener le bal et boxer les cadors de toute la force que lui procurent ses quarante kilos, laissons Margaret Lindsay agiter ses jolies paupières (lanternes, codes, pleins phares), laissons les amitiés viriles magnifier l’affaire et applaudissons gaiement à la victoire du Bien sur le Mal. Laissons-nous édifier, la main sur le cœur et les larmes aux yeux. Laissons rouler le bon temps, en somme.

When a Broadway baby says good night
It’s early in the morning
Manhattan babies don’t sleep tight
Until the dawn
Good night, baby
Good night, milkman’s on his way
Sleep tight, baby
Sleep tight, let’s call it a day
Listen to the lullaby of old Broadway

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s