— Dis donc, y s’refuse rien, ton pote. Y va pas les chercher au Topol.
— Moui… Elle est pas mal.
— Qu’est-ce que c’est que ce p’tit sujet ?
— Oooh, une gosse de riches…
— Aaahhh, j’préfère ! Mich’tonner avec les frangines, y a pas pire, comme vice. T’as l’malheur d’leur acheter une paire d’escarpins, et tout d’suite, c’est l’sac, les gants, l’chapeau et l’tailleur qui vont plus avec.
— …
— Si elle a une grande sœur, chuis partant.
— …
— Et puis… même avec la mère, j’ai l’impression qu’j’s’rais pas fabriqué…

Où on sourit gentiment en voyant les poncifs du noir aimablement revisités, en admirant la cascadeuse Colette Duval (presque) confinée derrière un zinc, en découvrant le père Simonin en Asiatique interlope, en admirant ce diable de Rochefort en brillant garçon de café ou le lymphatique Lonsdale en fournisseur affligé venant réclamer des kroums. Il serait malvenu de faire la gueule devant soixante-dix minutes moyennement convaincantes, un brin décousues, mais joliment jazzy et fort toniques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s