On n’a pas hurlé de bonheur, mais on a pas mal biché devant cette honnête série B coproduite par John Wayne et mettant en scène un solide Victor Mature, une jolie Elaine Stewart, une vilaine Faith Domergue, de banals Indiens, un affreux déserteur, un espiègle mulet et quelques faciès déjà entrevus dans d’autres productions de la même époque.

It’s immediately obvious that not a lot of money was spent on Escort West. But you get the feeling every dollar wound up on the screen. It’s solid and exciting, and it moves fast enough to keep you from dwelling on how many times you’ve come across this same basic premise. — Toby

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s