— Pourquoi t’obstines-tu à m’appeler à la maison ?
— Moi, je m’obstine à t’appeler ?
— Sois raisonnable, ne me rends pas les choses plus difficiles qu’elles ne sont.
— Quand t’ai-je téléphoné ?
— Mais… La nuit dernière. Non, la nuit de vendredi.
— Pour te dire quoi ?
— Je ne sais pas… Tu parlais d’Avignon, de ta main. Et de quelque chose à propos de quelqu’un dans la voiture. Tu répétais « il est dans la voiture ». Mais qui ? Qui ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s