— J’adore regarder les gens travailler.
— …
— Ça m’impressionne toujours.
— …
— J’sais rien faire.
— …
— En fait, si. La conversation.


Une jolie demi-mondaine, un gentil larbin amoureux, des quiproquos presque cruels et un peu plus de critique sociale qu’il n’y paraît… Ce truc-là, vous changez deux-trois bricoles, vous  le repeignez en noir et blanc, vous sortez les violons, vous sous-titrez joliment et hop, on se sent à Holivode dans les années Troumane. Bien joué.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s