Démasqué, l’ingénieur new-yorkais qui alimentait l’URSS en secrets nucléaires prend la fuite et c’est beau comme un exercice de style réussi — absence de dialogues, personnages archétypaux, rythme soigné et bande-son prenante. Bonne pioche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s