— Why don’t we remember a God damn thing from last night?
— Obviously because we had a great fucking time.

Les ficelles sont épaisses et la provocation ne part jamais en hors-piste, mais la vérité oblige à dire que chacun de ces deux films forcément convenus peut déclencher trois-quatre poilades fort bienvenues.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s