Un excellent fromage artisanal et une bière ambrée servie à une température acceptable ont réussi à faire passer le goût étrange de cette série B bizarrement rythmée et reposant sur deux coïncidences excessives. Si on ne s’était régalé les papilles, on se serait sans doute lancé aux trousses du scénariste pour lui tirer les oreilles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s