Ce film a eu des soucis à sa sortie, il y a cinquante ans : il montre sans détours ce que vivaient les Ritals partis gagner leur croûte plus au nord, exploités comme les tapineuses qu’ils rejoignaient le week-end. Entre documentaire social et chronique sentimentale, c’est un sacré bon film.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s