Quand on tient un filon, on l’exploite à fond, coco : histoire décalquée, bourrins horribles et folklos, ravissantes psychopathes en push up, rafales dans les coins et giclées de sang, zizique bien choisie et humour second degré (on espère que c’est volontaire).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s