Short of a few jokes here and there that do extract a chuckle, for the most part this film is full of tired cliches, plotholes that you would laugh at if you cared about the plot in any way, characters and performances that stink up the joint, and the occasional Guy Ritchie inspired action-sequence featuring speeded up cameras, bizarro angles, overuse of stop-frames and… oh, I can’t be bothered. — Chris Parry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s