Le taulard reconverti avait écrit l’histoire de l’Excommunié, une pointure du milieu. Il l’a ensuite adaptée assez proprement, mais sur un faux rythme, façon téléfilm laborieux. Sans la musique soignée et la belle Italienne à la voix rauque, on aurait pris l’eau, parole d’homme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s