Ce Riton… Y m’emmerde, ce Riton, d’puis l’temps qu’ça dure. Faut toujours qu’y fasse des conneries. Bon Dieu c’qu’y peut être bête… L’plus marrant, c’est qu’y s’prend pour un caïd. Il est p’t-être gonflé, mais qu’est-ce qu’y peut être con…

The magic here is all in the telling: in the graceful, laconic direction of Jacques Becker. — Edward Guthmann

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s