Grande fresque sur la Révolution, Chouans ! a le mérite d’opposer tous les partis pour mieux chanter la vie et l’amour. Il s’agit avant tout d’un grand film romanesque, avec une bonne part de naïveté et de mélodrame. Et pourquoi pas, après tout…Virgile Dumez

— Que la chair est faible, mon Dieu. Pauvre nature humaine. Mon père, j’ai péché trois fois cette nuit.
— Oui… et avec qui ?
— Vous êtes trop curieux. Donnez-moi l’absolution, c’est tout ce qu’on vous demande.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s