Il eut le tort de mentir. Il en eut l’intuition au moment où il ouvrait la bouche pour répondre à Fernand le Bouc et c’est par timidité, en somme, par manque de sang-froid, qu’il ne changea pas les mots qui lui venaient aux lèvres.
Il dit donc :
— Elle est allée à Bourges.
Le Bouc demanda, tout en rinçant un verre derrière son comptoir :
— La Loute y est toujours ?
Il répondit sans le regarder :
— Je suppose.
Il était dix heures du matin et, comme c’était jeudi, le marché battait son plein.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s