Un petit monde perturbé par l’apparition d’un intrus. Critique sociale, psychologie, maîtrise stylistique. Un bouquin à offrir à quelqu’un de bien.

A sept heures moins cinq, sur le canal rectiligne que le feuillage des arbres, en se rejoignant, transformait par endroits en tunnel, entre les talus verts et les troncs alignés, quelques bateaux gravitaient encore, les uns trépidant au rythme des diesels, les autres glissant au pas des chevaux, tous baignés par la même paix du soir, par le même soleil oblique et rosé qui enflammait les vitres d’une maison blanche dans la verdure et prolongeait d’une ombre démesurée une petite fille conduisant
un percheron pommelé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s