binary comment

On n’y croit qu’à moitié, mais c’est bizarre, finalement pas si improbable, et on ne lâche rien. Peut-être grâce aux personnages à l’extrême de leurs limites, à la marge, en lutte pour des miettes, tous barrés, un peu fainéants, limite vulgaires, sans talents, ayant fait de mauvais choix dans la vie, obsédés du cul. L’environnement est pulp, dirty et il sent le pognon. C’est sans grande prétention mais avec un ton, un univers original. L’arrière fond politique et historique est simple, sans être simpliste ou caricatural. Un polar sans prétention, honnête, un polar juste comme on les aime. — Méhdi Aït-Kacimi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s