Je suis nu, elle est nue, je ne sais pas où je suis.
Nous sommes sous les draps. Elle dort encore. Je ne sais pas qui elle est (…).
Tu as vendu ton sang en ville. Tu as fait du stop pour te rendre à la plage. Tu as rencontré ton copain Randy et commencé à picoler. Tu t’es engueulé avec des hippies. Planté sur Pacific Palisades, tu étais fou de rage. Tes vues réactionnaires sur l’état du monde les révulsaient. Tu es parti en pestant.
Coma éthylique –- à 23 ans.
Je n’ai pas un poil de graisse et je pèse 72 kilos. La femme qui est près de moi dépasse les 130, facilement. J’adoooore les rondeurs. Mes critères sont extensibles. Mais ces courbes-là dépassent les limites.
Soudain, un souvenir me revient en mémoire. Il me restait encore neuf dollars de la banque du sang.
Mes vêtements sont sur le plancher, près du lit. Mes lunettes et mon portefeuille sont intacts. Deux billets de vingt dollars sont rangés à l’intérieur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s