L’insomnie n’est pas toujours pénible, en fin de compte. M’sieur Jérôme nous cause ici du monde contemporain, fait de vitesse, de faux-semblants et de bourrage des crânes. Il convoque barbouzerie, homicides, politique, sexe et déglingue sociale, il tape juste et parfois dur, avec ici et là des éclats poétiques et des clins d’œil autobiographiques (ou pas). Fidèle à lui-même, il ne s’éloigne jamais longtemps du miraculeux mystère féminin ni de l’indispensable Manchette. On lui sait vachement gré de tout ça, de la forme et du fond.

Soit on voit des complots partout, soit on n’en voit nulle part. Je ne me reconnais dans aucune de ces attitudes, mais je crois fermement, comme le formulaient déjà les situationnistes, qu’il y a des phénomènes d’autonomisation dans nos sociétés malades. Celle des services secrets, de ce qu’on appelle désormais l' »État profond », cette superstructure au service du capitalisme mondialisé, me semble incontestable. C’est une machine folle sur laquelle nous n’avons plus aucun contrôle.Jérôme Leroy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s