Brusquement Terrier se rappela le nom de Rossi et il se rappela Luigi Rossi à l’instant où celui-ci apparaît à moto dans les lacets de la route qui relie Albenga à Garessio en Italie du Nord et, allongé entre des rochers sous un petit affût en branches de sapin, des lunettes polaroïd aux yeux, Terrier ôte le protège-neige du canon de sa Vostok et il ajuste le motocycliste, bloque sa respiration, presse la détente, et Luigi Rossi tombe sur la route mouillée et essaie de se relever, la deuxième balle de 7,62 le touche au front et des bouts de casque et de tête voltigent, Luigi Rossi retombe sur le visage sur la route mouillée, assurément mort, et Terrier regagne vivement sa 403 munie de chaînes, sur le chemin forestier, et rentre à Turin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s