Le dessinateur Hervé Tanquerelle s’est imprégné de l’esthétique de l’époque, son boulot de documentation transparaît dans chaque détail, les tenues des flics, les fringues des Parisiens, les devantures des commerces, les voitures… Il nous fait ressentir l’ambiance de Belleville grâce à son dessin soigné, qui se rapproche de plus en plus de l’univers de Tardi, rehaussé par une élégante bichromie à mi-chemin en bleu et gris. Un bon moment de lecture, un one-shot de cent-cinquante planches qui se lit d’une traite. — Landry Noblet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s