Après un démarrage classique de film d’espionnage standard — la CIA contre les méchants — on sort de la routine en basculant à mi-chemin dans les prémisses de l’apocalypse nucléaire. C’est plutôt plausible et plutôt bien mené. Ni une daube, ni une merveille, mais un gros machin correct.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s