La première chose dont je me souviens : j’étais sous quelque chose. Ce quelque chose était une table, je voyais un pied de table, je voyais les jambes des gens, et aussi un bout de la nappe qui pendait. Là-dessous il faisait sombre, là-dessous j’aimais bien y être. Ça devait se passer en Allemagne. Je devais avoir entre un et deux ans. C’était en 1922. Sous la table, je me sentais bien. Personne n’avait l’air de savoir que je me trouvais là. Il y avait du soleil sur le tapis et sur les jambes des gens. Le soleil, j’aimais bien. Les jambes des gens n’avaient rien d’intéressant, ce n’était pas comme la nappe qui pendait ; ni non plus comme le pied de table, ni non plus comme le soleil.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s