Bilal picore chez Shakespeare pour raconter ce qui pourrait suivre l’ultime catastrophe. Si on a droit à deux adjectifs, on utilisera « poétique » et « magistral ».

« Pour recommencer la planète, une histoire d’amour me semblait évidente. Dans ce monde qui se réorganise, il fallait convoquer la littérature, comme si un texte du passé ressortait des entrailles de la terre, comme si elle s’en souvenait« .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s