Vont se dérouler à La Nouvelle-Orléans, sur une place demeurée célèbre dans l’histoire, le Congo Square, de longues fêtes, d’interminables danses en rond. Du samedi au dimanche soir, aidés par l’alcool, poussés par le sexe, les tambourinaires noirs vont semer la transe des fétichistes dans le corps de leurs frères et prévenir les Blancs qu’une nouvelle musique est en train de naître.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s