— Ce qui vous intéresse, je pense, c’est une histoire vécue. Comme celle, par exemple, de ce métis d’Indien qui s’échappa de la prison où il purgeait une peine de six mois, bondit chez lui, tua sa femme, revint à la maison d’arrêt sans qu’on s’en aperçoive. Impossible de trouver l’auteur du crime ! Jusqu’au jour où, un peu saoul, il raconta tout à un patron de bistrot…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s