Une pièce de théâtre que Prévert avait adaptée avant de se faire éjecter par Raimu et que d’autres refassent le boulot. On aurait sans doute préféré la première version, tant la seconde repose sur des facilités souvent graveleuses. La distribution comporte pas mal de figures connues et souvent talentueuses, mais ça ne sauve pas l’ensemble.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s