Une montagne de terre nous tombe sur les épaules tandis qu’une grande gerbe de feu se jette sur nos faces, démente, frangée de noir. La fumée nous pique les yeux. Le petit blond ne bouge plus. Et je vois que sa tête est à moitié tranchée… C’est fini… Il ne répète pas « Moi, je ne vais pas plus loin », mais on a compris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s